Vous avez dit « ROULEMENTS » ?

Hello les Roulettes, maintenant, on parle de roulements à billes !

Nos rollerskis sont équipés de ces fameux petits éléments qui nous permettent de rouler confortablement.

Alors que dire ? Le sujet est très vaste et peut même se révéler complexe.

Premièrement, les roulements à billes de rollerskis sont les mêmes qu’en rollers. On trouve essentiellement :

roulements 0bLe 608 ZZ équipé de 2 flasques métalliques protégeant les billes contre les poussières,

 

ou

 

roulements 0ale 608 2RS équipé de 2 flasques en élastomère étanches. Cette dernière caractéristique offre une durée de vie supérieure au roulement.

Le roulement 608 est composé  d’une bague extérieure de Ø22 mm, d’une bague intérieure alésée Ø8 mm et d’une cage à 6 ou 7 billes. L’ensemble présente une épaisseur de 7 mm.

roulement dim

Source : SKF

 

1- Comment faire son choix dans la jungle du roulement ?

Abec3, Abec 5, Ilq7, Ilq 9pro, ISO 1, twincam, skf, powerslide, etc… Il existe tout un tas de marques et de normes floues qui rendent l’achat des roulements complexe (Quand c’est flou, y’a un loup !!!). Les prix en sont parfois incompréhensibles. Comment reconnaitre là dedans la bonne ou mauvaise qualité ?

Il y a pas mal de paramètres qui rentrent en compte dans la qualité d’un roulement :

  • Les matériaux utilisés – le plus souvent de l’alliage d’acier inoxydable 100C6 pour les bagues mais la cage à billes peut être en divers métaux ou plastiques de plus ou moins bonne qualité (durabilité et glisse).
  • La méthode et précision de fabrication – elle joue sur les jeux que peut avoir les différentes parties du roulement et donc sur durabilité et la qualité de roulage.
  • Le type de lubrification : Huile ou graisse – L’huile aura l’avantage d’offrir un bon roulage avec des frottements moindre quand on recherche la performance mais elle aura tendance à s’échapper plus rapidement du roulement. A contrario, la graisse protègera beaucoup plus longtemps les billes mais elle aura l’inconvénient de freiner la rotation et donc d’altérer le roulage.

 

Alors comment voir tout cela quand on achète ?

Bahhhh…. , comme le plus souvent y’a rien d’écrit sur l’emballage, on fait confiance à la réputation (fondé ou non) des marques et des normes. Et la c’est la loterie ! Les normes ABEC ou autres marques ILQ ne sont en fait que des arguments commerciaux plus que des gages de qualité. Conclusion, on achète, on teste et on se fait son idée !

Après plusieurs essais, le rollerski-normand ne se prends plus la tête avec ça ! La plupart des adhérents utilisent des roulements industriels étanches (plus résistant dans le temps).

 

2- L’entretien et la lubrification :

Pour prolongé la vie d’un roulement, il est possible de l’ouvrir, de le nettoyés et lubrifiés.

Cette opération ne doit être réalisée qu’en cas de crissements,  craquements ou blocage du roulement ! Plus un roulement est ouvert, plus il perd de son étanchéité.

Seuls les compétiteurs en recherche de performance, s’autoriseront ce type de préparations régulières sur leurs roulements.

Voyons tout cela !

 

3- Extraire les roulement de ses roues :

Il existe plusieurs méthodes pour extraire des roulements d’une roue de rollerski. Celle que nous vous proposons ne nécessite aucun matériel particulier et coûteux. Le plus important dans la méthode est de sortir le roulement suivant son axe.

Matériel nécessaire : Une vis poêlier de Ø8 mm, deux cales de bois, une massette et un établi.

Demontage rollerski 5

Pour commencer, il faut excentrer l’entretoise logée entre les deux roulements de la roue.

Demontage rollerski 6

Insérer la vis poêlier dans le roulement, en butée sur l’entretoise interne préalablement excentrée.

Demontage rollerski 7

Poser la roue sur les deux cales puis poussez la vis poêlier. Si besoin, donnez un léger coup de massette. Le premier roulement s’extrait avec l’entretoise interne.

Demontage rollerski 8

Retourner la roue sur les cales puis extraire le second roulement à l’aide de la tête de la vis poêlier. Utilisez à nouveau la massette si nécessaire.

 

4- Ouvrir, nettoyer et lubrifier un roulement :

Avant de commencer, précisons qu’il existe divers matériels et produits (dégraissants et lubrifiants) dédiés exclusivement à l’entretien des roulements de rollers. Ceux-ci peuvent être coûteux. Nous allons donc vous proposer  une préparation low cost « made in Rollerski-Normand » avec du matériel et des produits que vous devez avoir en grande partie chez vous.

   Matériel nécessaire :

materiel 4

  • produit dégraissant (white spirit, Essence F ou eau bouillante)
  • huile moteur 10w4 ou graisse universelle 3 en 1
  • une épingle à nourrice
  • un bocal et son couvercle (étanche)
  • chiffon et essuie-tout
  • un petit pinceau
  • une seringue
  • une pince
  • une brosse à dent
  • un sèche cheveux

roulements 1

Commençons par essuyer les salissures sur le roulement à l’aide d’un chiffon ou d’un essuie-tout.

 

Ensuite, retirer les flasques à l’aide de l’épingle à nourrice.

 

roulements 5

Plonger le roulement dans le bocal rempli de dégraissant. Laisser agir durant 10 minutes. Fermer et secouer le bocal pour retirer les impuretés. Récupérer le roulement à l’aide de la pince.

 

roulements 6

Si besoin, brosser les dernières impuretés à l’aide de la brosse à dent.

 

roulements 7

Essuyer puis faire tourner le roulement pour évacuer les dernières traces de dégraissant et vérifier le résultat. Il doit tourner rapidement sans aucun crissement, ni craquement.
Finir de sécher le roulement au sèche cheveux.

 

roulements 8

Préparer sur le pinceau une noisette de graisse universelle 3 en 1 que l’on va étaler de manière uniforme sur les billes du roulement. Répéter l’opération sur le deuxième coté du roulement.

 

ou

roulements 11.jpg

Si vous souhaitez des roulements plus performants offrant un meilleur roulage pour la compétition, il est possible de déposer une goutte d’huile 10W40 à la place de la graisse. Beaucoup plus fluide, l’huile freine moins le roulement.

 

roulement 12

Remonter les flasques et essuyer le roulement.
Faire tourner ce dernier avec le doigt ou en le faisant rouler sur un chiffon.
Le roulement doit tourner sans aucun bruit, ni blocage ! 


Pas d’inquiétude s’il ne tourne pas aussi librement qu’après le dégraissage. La graisse freine sa rotation. Si vous avez opté pour l’huile, la rotation sera donc plus libre qu’avec la graisse.

 

remontage roues

Il ne reste plus qu’à remonter les roulements sur les roues puis ces dernières sur les poutres en faisant bien attention de bien aligner les roues !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s